Aide à la création ou à la reprise d’entreprise

DATE

05.07.21

Lancer son entreprise peut être une source de préoccupations tant il y a de sujets à prendre en considération.

L’un des aspects les plus préoccupants est le financement. Heureusement, il en existe plusieurs.

À défaut de tous vous les présenter, en voici une sélection.

 

Quand on est demandeur d’emploi

 

L’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprises)

À l’origine, il s’agissait de l’ACCRE, une subvention qui permettait une exonération fiscale de 75 % la première année et qui s’étendait sur trois pour les micro-entrepreneurs. Il est accessible à tous depuis le 1er janvier 2020, mais seulement pendant un an. Autre changement, l’exonération de charges n’est que de 50 %.

 

L’ARE (Aide au Retour à l’Emploi)

ARE est la subvention que pôle emploi vous verse en tant que demandeur d’emploi. Lorsque vous reprenez ou démarrez une entreprise, vous pouvez cumuler vos revenus avec votre ARE. Cependant, le cumul est limité à la durée des droits du demandeur d’emploi. Le montant versé sera recalculé dès que vous commencerez à percevoir un revenu de votre nouvelle activité. Le jour où vous percevrez plus que votre salaire précédent, pôle emploi ne vous versera plus cette indemnité. Notez que les micro-entrepreneurs sont également éligibles à l’Aide au retour à l’Emploi.

 

ARCE (Aide à la Reprise ou à la création d’Entreprise)

L’ARCE facilite la création d’entreprise, car permet d’immobiliser du capital. Pour en bénéficier, il faut remplir les trois conditions qui suivent :

– Être demandeur d’emploi

Être éligible à l’ARE

– Bénéficiez de l’ACRE

En faisant le choix de cette subvention, il est possible de percevoir 45% de votre ARE en deux fois. Le premier versement représente la moitié de ces 45 %. L’autre moitié sera versée 6 mois plus tard, à condition que vous puissiez prouver que vous êtes toujours en activité. À noter que l’ARCE n’est pas cumulable avec l’ARE.

 

Activ’Créa

Activ’créa est un dispositif d’accompagnement non financier proposé par pôle emploi. Un prestataire privé est mandaté par l’agence pour l’emploi afin d’évaluer la faisabilité de votre projet, sa viabilité, mais aussi vos motivations par rapport à ce dernier. L’accompagnement peut durer jusqu’à trois mois et permet et d’établir, si nécessaire, une feuille de route.

 

Quand on n’est pas demandeur d’emploi

Dans ce cas, l’objectif principal est de faciliter l’accès aux garanties bancaires ainsi qu’au financement. Les conditions varient selon les cas de figures.

 

JEI (Jeune Entrepreneur Innovant)

Il s’agit d’un statut d’entreprise qui vous donne accès à certains avantages.

Les JEI sont totalement exonérées d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur les sociétés la première année et de 50 % la seconde. Vous bénéficiez également d’une exonération de la cotisation économique territoriale et de taxe foncière. Sous certaines conditions, il est également possible de bénéficier d’une réduction des cotisations sociales sur les salaires.

 

Garantie Transmission de la BPI

C’est l’accompagnement de BPI pour garantir jusqu’à 50% de son crédit aux repreneurs d’entreprise. Dans certaines régions, grâce au conseil régional, il est possible d’augmenter jusqu’à 70 % le taux de garantie.

 

Garantie France Active

Il s’agit d’un réseau d’entrepreneurs qui propose des garanties bancaires et facilite l’accès au crédit pour certaines catégories d’entrepreneurs.

N’hésitez pas à les contacter pour plus d’informations sur leurs procédures, les conditions d’acceptation et la constitution du dossier.

 

Micro-crédit de l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique)

Cet accompagnement s’adresse aux créateurs d’entreprises parisiennes et à ceux qui n’ont pas accès au crédit bancaire. L’ADIE accorde un prêt de 10 000 €.

 

Cette liste n’est certes pas exhaustive puisqu’il existe plusieurs autres organismes de financement qui peuvent vous accompagner ou vous soutenir financièrement. Cependant, elle vous donne un panel des structures en capacité de vous aider à atteindre vos objectifs.

Plus

D’articles

Entreprendre avec son conjoint, quel statut choisir ?

Entreprendre avec son conjoint, quel statut choisir ?

Entreprendre avec son conjoint, quel statut choisir ?DATE 20.09.21Un projet de création ou de rachat d’entreprise peut être une aventure solitaire ou vécue en couple. Raison pour laquelle, il est important de réfléchir au statut juridique le plus adapté pour le...

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeurTous les frais médicaux n’étant pas complètement remboursés par la sécurité sociale, bénéficier d’une mutuelle d’entreprise apparaît comme un avantage certain pour les salariés. Petit tour d’horizon sur les...

Assurance du local commercial : ce qu’il faut savoir

Assurance du local commercial : ce qu’il faut savoir

Assurance du local commercial : ce qu'il faut savoirDATE 06.08.21Vous vous demandez si assurer votre local est une nécessité ? La réponse est OUI ! On peut considérer cette assurance comme étant essentielle pour toute entreprise désireuse de préserver son activité....

E-Commerce VS commerce de proximité – Quels avantages ?

E-Commerce VS commerce de proximité – Quels avantages ?

E-Commerce VS commerce de proximité - Quels avantages ?DATE 03.07.21Le digital a amené de nouvelles façons d’envisager le business. Vous pouvez choisir le modèle du point de vente classique ou celui de la e-boutique, chacun ayant ses forces et ses faiblesses. Dans cet...

5 KPIS à suivre pour votre commerce

5 KPIS à suivre pour votre commerce

5 KPIS à suivre pour votre commerceDATE 21.06.21Gérer un point de vente implique un suivi rigoureux des chiffres de celui-ci. Raison pour laquelle il convient de s’équiper d’un outil qui vous permettra d’effectuer un suivi efficace. Une fois équipé, veillez à choisir...

Un inventaire de stock réussi en 5 étapes

Un inventaire de stock réussi en 5 étapes

Un inventaire de stock réussi en 5 étapesDATE 04.06.21Avoir un système d’inventaire est une composante importante de votre activité de vente de détail ou opération de fabrication. Contrôler ses stocks est une des obligations légales pour un commerçant. Selon l'article...

Les différents statuts juridiques d’entreprises

Les différents statuts juridiques d’entreprises

Les différents statuts juridiques d’entreprisesDATE 28.05.21En France, il existe plusieurs manières de déterminer le statut juridique d'une entreprise. L'organisation que vous envisagez, les ressources dont vous disposez pour vous lancer, ou encore la manière dont...

Les documents comptables indispensables pour un commerçant

Les documents comptables indispensables pour un commerçant

Les documents comptables indispensables pour un commerçant Au cours de chaque année fiscale, les entreprises doivent élaborer, tenir à jour et conserver soigneusement certains documents comptables, ceux-ci étant requis par les autorités fiscales en cas de contrôle....

Réglementation des paiements en espèces

Réglementation des paiements en espèces

RÉGLEMENTATION DES PAIEMENTS ESPÈCES Si d’après une étude publiée en novembre 2020 par le site www.statista.com, le moyen de paiement préféré des français est la carte bleue, le recours aux paiements en espèces demeure, encore aujourd’hui, monnaie courante. Toutefois,...

Certification NF525, quèsaco ?

Certification NF525, quèsaco ?

Certification NF525, quésaco ? En 2019, un reportage de France tv info, révélait que la fraude fiscale représentait entre 80 et 100 milliards d’euros, que les entreprises étaient les plus concernées par ce phénomène, notamment pour la fraude à la TVA.  Pour lutter...

Mobip France

Immeuble Neo Systems
8-10 rue du bois sauvage
91000 EVRY.

www.mobip.fr