Obtenir son terminal de paiement électronique (TPE) auprès d'une banque : le parcours du combattant pour un micro-entrepreneur…d’autres alternatives ?


« J’ai commencé par aller voir ma banque pour me renseigner sur les TPE et là je me suis rendu compte que ça n’était pas simple du tout !... Du moins dans mon cas. Je suis micro-entrepreneur(e) et mon banquier m’a dit qu’il fallait ouvrir un compte professionnel pour obtenir une carte de domiciliation bancaire. Je suis en début d’activité et je ne pensais pas faire cette démarche lourde et coûteuse aussi tôt !… » (Danielle D – vente de prêt à porter)

Effectivement pour obtenir son TPE : il faut obtenir une carte de domiciliation bancaire en ouvrant un compte professionnel mais dans le cas de Daniel D. (micro-entrepreneur), l’ouverture d’un compte professionnel n’est pas obligatoire. L’ouverture d’un compte courant dédié à son activité est la seule obligation légale :

Depuis le 1er janvier 2015, la Loi n° 2014-1554 du 22 décembre 2014 de financement de la sécurité sociale pour 2015 introduit une nouvelle obligation : gérer ses encaissements et décaissements professionnels sur un compte indépendant, soit dans un établissement de crédit, soit dans un bureau de chèques postaux. L’article 94 de ladite Loi crée l’article L133-6-8-4 du code de la Sécurité Sociale stipulant : Article L133-6-8-4 : "Le travailleur indépendant qui a opté pour l’application de l’article L. 133-6-8 du présent code est tenu de dédier un compte ouvert dans un des établissements mentionnés à l’article L. 123-24 du code de commerce à l’exercice de l’ensemble des transactions financières liées à son activité professionnelle."


Le compte professionnel obligatoire ne s'adresse qu'aux personnes morales alors que le compte courant « dédié » s’adresse aux auto-entrepreneurs qui exercent leur activité en tant que personne physique.

Dans la perspective d’une activité professionnelle, un compte bancaire professionnel permet de bénéficier des services supplémentaires suivants :
• autorisation de découvert
• prêts spécifiques
• suivi personnalisé
• moyen de paiement au nom commercial
• obtention d'un terminal de paiement
Cependant, les frais de gestion afférant à un compte professionnel sont généralement plus élevés que ceux des comptes particuliers.

« En poursuivant mes recherches, j’ai été content de voir qu’il existait des solutions alternatives !... Des solutions qui ne nécessitaient pas d’ouvrir un compte professionnel auprès d’une banque. Je pouvais utiliser mon compte courant dédié et qui plus est, je n’étais pas obligé de louer un TPE, une fortune… ! En choisissant une solution 100% mobile comme MOBIP : je devais juste fournir l’IBAN de mon compte dédié, scanner ma pièce d’identité, ma facture de téléphone et j’étais prête pour encaisser ma première vente ! De plus, je n’avais pas à forcer mon client à s’inscrire sur l’application. Le montant de la transaction pouvait s’envoyer par mail ou SMS. Mon client cliquait sur le lien reçu sur son smartphone. Un formulaire de paiement s’affichait sur son écran. Il renseignait le No de sa carte bancaire. Je recevais le reçu de son paiement et lui pouvait obtenir sa facture… ! »


Comptes bancaires Location matériel Abonnement mensuel Commission Engagement
Location d’un TPE auprès d’une banque Professionnels 30 à 80€ HT/mois 10 à 20€ HT/mois (Adsl / Gprs) 0,5 % – 3 % 24 à 48 mois
Utilisation MOBIP Comptes courants « dédiés » ou comptes professionnels Sans 4.5€ HT/mois (Site internet) 35 cts + 1,55 % Sans

Comparaison détaillée :

Louer un TPE auprès de votre banque

Si vous possédez un compte bancaire professionnel, votre banque vous proposera certainement une offre tout-en-un comprenant la location d’un TPE. C’est la solution la plus courante, mais pas nécessairement la plus simple.

• 1re étape obligatoire : l’obtention d’une carte de domiciliation bancaire
La carte de domiciliation bancaire est délivrée par les banques aux clients professionnels. Lors du processus d’obtention, vous devez négocier le montant de la « commission commerçant » avec votre banquier. Une fois votre dossier accepté par la banque, il vous sera donc délivré, après un délai pouvant aller jusqu’à quatre semaines, une carte de domiciliation bancaire comprenant un code permettant de configurer le terminal de paiement.

• 2e étape : la location du matériel
Votre banque vous proposera de louer un terminal soit directement, soit par l’intermédiaire d’un sous-traitant. Ces contrats de location sont généralement des contrats longue durée, de 36 à 48 mois. Exemple de service : Tépéo+ de la BNP, qui offre le choix entre un paramétrage et une assistance sur place ou en ligne.

• 3e étape : l’abonnement à une passerelle pour le flux monétique
Ce flux transite par l’ADSL ou le GPRS. Quelques fournisseurs : Accord, Lyra, IPEO, Bouygues, Orange, SFR etc. Pour 250 transactions par mois, cela revient à environ 20 € pour le GPRS et 10 € pour l’ADSL (en plus de l’abonnement à la box). Attention, si vous passez par un opérateur téléphonique, seul le réseau de cet opérateur sera fonctionnel, ce qui peut être un désavantage surtout si vous êtes un commerçant mobile. Sachez que certains loueurs vous proposent des passerelles GPRS multi-opérateurs. Si vous louez votre TPE à Orange, le flux monétique est déjà inclus dans votre abonnement.

• Tarifs
La location d’un terminal mobile coûte de 30 à 80 € HT/mois pour les modèles GPRS, en fonction des options de maintenance et de dépannage. S’y rajoutent souvent des frais d’ouverture du contrat, des frais en cas de changements, et éventuellement des frais de licence pour le logiciel. Concernant les commissions, les offres des banques sont généralement assez opaques. La commission interbancaire de paiement est en réalité assez faible (autour de 0,3 %). Malheureusement, les banques facturent « à la tête du client » les coûts d’utilisation du TPE : la « commission commerçants » varie de 0,5 à 3 %. Cette commission est inversement proportionnelle au chiffre d’affaires et au talent de négociateur du commerçant.

Utiliser une Web-Application comme MOBIP


Vous pouvez utiliser votre compte courant dédié en tant que micro-entrepreneur ou votre compte professionnel.

• 1 seule étape obligatoire : l’inscription sur le site MOBIP
Vous devrez fournir l’IBAN de votre compte, scanner votre pièce d’identité et votre facture de téléphone.

• Pas de location de matériel
Vous utiliserez votre smartphone et celui de votre client.

• Pas d’abonnement supplémentaire à une passerelle pour le flux monétique
Vous utiliserez le réseau de votre opérateur téléphonique 3G, 4G ou votre réseau Wi-Fi.

• Tarifs MOBIP
- Commissions par transaction : 50cts + 2% à 35 cts + 1,55%.
- Services optionnels pour 4,5 euros HT par mois : Site internet, ebilleterie, webBoutique...